Estuaire d’En Rire expose Jim Touttain

“Ne pas se fier aux apparences” cette maxime convient parfaitement à l’artiste peintre Jim Touttain. Sa silhouette imposante et sérieuse cache un personnage que séduit l’aspect ludique des choses. “ Ce qui me fait avancer c‘est le jeu, le non sérieux de la vie, le rêve ” confie-t-il. “ Et surtout, je suis très curieux de tout.” ; ce que prouve son parcours atypique. S’il a toujours dessiné et souhaité vivre de son art, cet autodidacte touche-à-tout a d’abord exercé mille métiers avant d’opter pour l’illustration, et travailler conjointement  comme peintre décorateur.
Jim a découvert la BD à l’époque où cette dernière gagnait ses lettres de noblesse avec de grands dessinateurs comme Moebius et Bilal qui l’ont inspiré.
Le fait de n’avoir pas de style particulier caractérise ce havrais “pure souche”: BD traditionnelle, réalisme, caricature, techniques diverses, petits formats ou grande fresque, sculpture, déco ou même musique, Jim s’intéresse à tout et accepte tous les challenges

La sagesse de l’escargot
C’est ainsi que Jim Touttain a relevé le défi lancé par Elise Lopes, la programmatrice "d’Estuaire d’En Rire", d’exposer quelques reprographies sur le thème de l’escargot. Soulignons que pour l’équipe, Jim est loin d’être un inconnu puisqu’il officie depuis 10 ans comme décorateur pour le festival.
Le public du Grenier à Sel a donc l’opportunité d’admirer non pas une douzaine mais 18 œuvres mettant en scène des escargots. Il s’agit de dessins au trait, avec marqueur blanc sur fond noir.” L’idée était d’amuser avec “escargot de nuit”, jeu de mots devenu titre de l’exposition ” explique Jim Touttain. Et puisque le festival a vocation à mettre l’humour en avant, l’artiste a pris un malin plaisir à nommer ses œuvres de façon très humoristique. L’on sourit devant “Escargot Home” qui a une très jolie maison-coquille, “Escargot et Millau” dans une assiette, “Big or no” ressemblant à un escargot de mer, “Escar-Goethe” la tête à la queue cherchant le sens de la vie ou encore “Escar-gore” comme on peut l’imaginer! Et pourquoi l’escargot ? “ Parce qu’il est symbole de sagesse chez les grecs, c’est un animal paisible. L’escargot est graphiquement intéressant; on peut le détourner de toutes les façons. Je pars de la spirale, développe autour, rempli la coquille et m’attèle à l’habillage du fond ” commente Jim. “ La  ligne claire et pure et le travail énorme de remplissage de l’artiste havrais Vincent Gibeaux m’a beaucoup inspiré.
Volontairement libre et indépendant,  l’artiste n’appartient à aucun réseau et n’expose pas dans les galeries. Il propose parfois ses oeuvres chez des copains restaurateurs ou encore participe à l’illustration du traditionnel conte de Noël offert par la ville du Havre et de son directeur artistique Yann Le Boulba.
Après le festival "Estuaire d’En Rire", Jim Touttain exposera ses sculptures réalisées à partir de matériaux de récupération comme le plastique ou le caoutchouc. Il met ainsi en forme des lampes patinées de façon à leur donner un aspect métallique. Le public qui aura été séduit par les escargots de Jim Touttain ne manquera pas de découvrir un autre des multiples talent de l’artiste.
Exposition du 27 septembre au 14 octobre
Boutique Psychadelic (à partir de 12h)
71 Rue Casimir Delavigne (Place Danton) au Havre
Page facebook Jim Touttain

Pauline Bréhat


Valérie Damidot marraine du festival...


“L’état d’urgence” de Mathieu Madenian

Le deuxième "one man show" de ce pro du stand up raconte les péripéties de son quotidien. Il a su ne retenir que le rire dans ses déboires personnels qu’il nous conte avec une énergie communicative. Vie amoureuse d’éternel adolescent, aventures médiatiques télévisuelles se mêlent à des sujets de société -terrorisme, politique, mode sans gluten- qui touchent forcément tout un chacun.
Son accent chantant vient de son origine perpignanaise. Après avoir suivi des études de droit pour devenir avocat, il décroche un DESS en Sécurité Police et Société, un DU et un DEA en Sciences Criminelles avant de changer de voie et de se diriger vers la comédie. Il démarre sa carrière dans la série “un gars, une fille” ou il incarne divers personnages vus de dos; il  joue dans quelques téléfilms et films. Il écrit plusieurs on man show qui sont mis en scène par Kader Aoun. Mathieu Madénian enchaîne ensuite comme chroniqueur à la télévision, à la radio et dans le journal Charlie Hebdo.
Son premier one man show se joue à guichet fermé au Grand Point Virgule pendant plus d’un an. Depuis 2015, il présente son spectacle “Etat d’urgence” à travers toute la France, s’arrêtant pour un soir à Honfleur.
Il reste quelques places pour le spectacle de samedi soir à 20h30.
Réservation à l’Office de tourisme communautaire de Honfleur: 02 31 89 23 30 ou sur place à la billetterie du Grenier à Sel.

P.B.


Ouverture d’Estuaire d’En Rire: du swing, du piquant et de l’énergie!

Les Coquettes...
Les Coquettes...

Heureux de retrouver festivaliers et artistes, Jean-Claude Herrault, président de l’association “Estuaire d’En Rire”, s‘est prêté de bonne grâce à l’exercice, quelque peu redouté mais obligé, de la présentation et des remerciements. Municipalité et service culturel, services techniques, annonceurs, fondation des Apprentis d’Auteuil du Havre, bénévoles, presse, tous sont des partenaires précieux sans qui le festival ne pourrait perdurer. Rappelant la volonté de la mairie à soutenir ce rendez-vous incontournable de l’humour, l’adjointe à la culture, Nathalie Oléon-Papin, s’est appuyée sur un proverbe irlandais pour souhaiter à tous un excellent festival: “ Le rire et le sommeil sont les deux meilleurs remèdes du monde ”. Pour dormir, le lieu ne s’y prêtait pas, pour le rire en revanche, l’endroit était le bon!

Un trio détonant
Avec la traditionnelle soirée d’humour musical, Estuaire d’En Rire a débuté sur des chapeaux de roues avec les Coquettes qui ont emporté l’adhésion de la salle comble. Un drôle de trio féminin aux caractères bien trempés, au swing entraînant, aux magnifiques performances vocales, à la chorégraphie millimétrée, aux textes caustiques. Glamour façon Andrews Sisters, les demoiselles distillent pourtant un humour “rentre dedans”, licencieux mais jamais vulgaire avec une remarquable énergie.
Leur spectacle raconte l’histoire de trois amies en 2017; leur rencontre, leurs soucis, leurs rêves, les sujets de société qui, comme leurs congénères, les interpellent.
Si elles content les petits déboires inhérents à tout amitié, les Coquettes réussissent parfaitement à faire transparaître l’affection qui les lie et qui subsistera “ jusqu’à l’heure de la vieillesse, en maison de retraite.”  Les chansons liées par des sketches courts abordent, entre autres, les expériences sexuelles (“rendez-le moi mon missionnaire”), les mots polysémiques (“si l’on appelle un chat un chat, pourquoi ne pas appeler une chatte une chatte”), le féminisme (“c’est quoi le mot qui définit la personne qui défend les droits des hommes?”), les maisons de disques et la fabrication de tubes, l’envie hystérique de Louboutin; la perle étant indéniablement “les petites chansons hommage” qui, traitant de sujets graves n’en sont pas moins hilarantes: suicide, excision, pédophilie ou djihadistes mais “ chut, on n’en parle pas, ça ne se dit pas!


Des projets et des envies
Juliettes Faucon, Lola Ces et Marie Facundo se sont rencontrées il y a dix alors qu’elles faisaient partie de la distribution de la comédie musicale “Le soldat rose”.  Lola a effectuée une formation dans une école de jazz, Marie vient du théâtre et Juliette, parolière, a écrit quelques chansons du Soldat Rose. “ Notre amitié naissante nous a poussées à travailler, à écrire, à monter ce spectacle ensemble. C’est devenu un projet d’amies ” raconte Juliette Faucon. Avec le Grand Point Virgule à Paris depuis 2015, l’Olympia cette année, leur succès montant prouve qu’elles ne ses sont pas trompées. Accompagnées de leur pianiste Thomas Cassis (en alternance avec Cyril Taïeb et Nicolas Vella), elles termineront à Paris fin décembre avant de se produire partout en France. Outre cette tournée de 90 dates, le projet immédiat est également la sortie d’un album.
Elles ne manquent pas d’idées et d’envies, le public ne manquera pas non plus de suivre avec plaisir ces talentueuses Coquettes.

Pauline Bréhat


Elise Lopes, “chasseuse de spectacles”

La 18ème édition d’Estuaire d’En Rire débute mercredi dans les Greniers à Sel de Honfleur. Comme chaque année le programme s’avère des plus alléchants. Il est le fruit du travail d’Elise Lopes, élément incontournable de l’équipe de bénévoles qui organise le festival avec une égale passion.
Notre but est de proposer des spectacles éclectiques de qualité, pouvant toucher tous les publics” précise la programmatrice. “ Nous nous attachons à faire découvrir des artistes peu connus. L’ouverture se fait en général avec de l’humour musical; nous avons aussi un “coup de coeur ” -cette année Guillaume Bats- et bien sûr nous invitons des “têtes d’affiche” pour la plus grande joie du public.”

Une profession passionnante
C’est bien en amont que se prépare le festival. Dès la fin d’une édition, Elise Lopes pense déjà à la suivante et reprend alors sa plaisante activité consistant à visionner des spectacles. Attrayant certes, mais le travail ne s’arrête pas là: il faut choisir les numéros en fonction du type de public, de la structure ou du projet artistique, les proposer aux organisateurs, rencontrer les agents, les administrateurs de compagnies ou les artistes eux-mêmes, établir une programmation selon les plannings, tenir compte de la logistique, des contraintes techniques, discuter des conditions financières, s’occuper de la communication entre autres. Une profession qui demande énergie, ténacité, curiosité, sens de la communication, ouverture d’esprit, sensibilité et connaissance du milieu artistique.
La découverte du théâtre au collège et sa pratique en amateur ont mené Elise Lopes vers une filière artistique. DEUG en arts du spectacle (cinéma et théâtre), licence et maîtrise en études théâtrales en poche, ce sont surtout les stages, l’apprentissage et l’expérience sur le terrain qui lui ont fait découvrir l’attrait du métier de programmatrice. “ Pour faire ce métier, il faut aimer les artistes et avoir envie de faire plaisir aux gens, les amener à la découverte ” s’enthousiasme la jeune femme. Aimer travailler en équipe est également indispensable: “ Programmer est une chose, mais derrière on trouve une grosse équipe technique. Voir le travail réalisé par tout un mélange de corps de métiers, de personnes qui forment une équipe pour que tout fonctionne, cela fait aussi l’intérêt de cette profession.

L’esprit d’Estuaire d’en Rire
C’est cet esprit d’équipe particulièrement intense qu’aime à retrouver Elise Lopes une fois par an. Si le rendez-vous est devenu incontournable pour le public,  les bénévoles d’ici et d’ailleurs attendent ce rendez-vous avec un plaisir non feint. “ Beaucoup sont présents depuis la première édition, d’autres ont intégré l’équipe au fur et à mesure mais nous sommes tous heureux de nous retrouver tous les mois de septembre. C’est notre fête ” assure Elise en souriant. Une fête qu’elle souhaite poursuivre et qui ne peut se réaliser sans l’adhésion du public au formidable travail de cette association de bénévoles. Espérons donc que  cette 18ème édition et la suivante remportent un vif succès car la programmatrice pense déjà à l’anniversaire des 20 ans! On peut lui faire confiance…

Pauline Bréhat                                                                                                                     20/09/2017


Guillaume Bats un irrévérencieux sensible...

L’humoriste Guillaume Bats faisait partie des invités de Jarry lors de la 17 ème édition "d’Estuaire d’En Rire". Si une partie des spectateurs l’a découvert à cette occasion, il lui aura suffi d’un seul sketch pour tous les séduire par son talent et son ironie grinçante. Les commentaires à la fin de la soirée faisaient transparaître l’envie de voir son spectacle en entier. Elise Lopes, programmatrice du festival, a répondu à la demande: Guillaume Bats sera sur la scène des Greniers à Sel jeudi 21 septembre.
Je suis impatient d’y être”, confie l’artiste, “j’avais adoré mon passage l’an dernier avec une équipe et un public adorables et en plus nous avions très bien mangé! Je suis heureux que la première date de reprise de tournée ait lieu à Honfleur” [avant Gilly ( Charleroi), Marseille, Orthez ou encore Tours ndlr].

Un atout majeur
Son spectacle intitulé “Hors cadre” a beaucoup évolué depuis une première écriture en 2012. Si Guillaume Bats écrit, il bénéficie d’une aide aussi précieuse que talentueuse en la personne de l’humoriste Jérémy Ferrari. Leur rencontre et leur travail de co-écriture lui ont permis d’occuper la place à laquelle il se situe aujourd’hui. Ami, parrain dans le métier et co-producteur (avec Eric Antoine) , ”il est l’un des meilleurs de sa génération, et ce n’est pas parce que je travaille avec lui!” précise-t-il.
Son succès, Guillaume Bats le doit également à son handicap (maladie des os de verre) dont il a su faire un atout. “C’est un vrai choix d’en parler, mais s’il est un point majeur du spectacle, le handicap n’est pas le seul thème; par ce prisme d’autres sujets importants sont abordés.”  L’emploi, la sexualité, la religion, l’IVG entre autres déclenchent des rires spontanés et contagieux. Des situations normales de la vie en amènent à d’autres, inédites et drôles, imaginées ou vécues par l’humoriste avec son handicap. Cependant, l’artiste précise bien qu’il ne se sent pas investi d’une mission “Si mon travail est bien fait, la défense de cette cause se fera d’elle-même. Je suis content que cela ait une répercussion mais je pense qu’un artiste qui monte sur scène avec un parti pris perd de sa neutralité et moi, j’ai envie de toucher tout le monde.”
Il semble évident que le but est atteint grâce à cette autodérision qui ne représente pas un choix scénique mais qui lui est bien naturelle “J’aime dire les choses de façon brute, trash. Si sur scène je joue plus ou moins un rôle, je suis absolument comme cela dans la vie avec cette grande autodérision sur un lit de corrosivité.

L’humour et le cinéma
L’humour, noir en particulier, Guillaume Bats le cultive depuis sa jeunesse à Reims. Sa formation artistique a débuté avec le théâtre à l’âge de 12 ans dans des MJC avant de monter à Paris à 20 ans. Après un bac littéraire, il poursuit en fac d’études théâtrales “pour passer le temps, pour me faire des amis et quand même enrichir mes connaissances!” ajoute-t-il. Il commence à écrire des sketches, puis songe peu à peu à faire de l’humour un métier.  “ En fait, je me suis rendu compte que je pouvais maîtriser les rires et non les subir comme par le passé. Je pouvais faire marrer mais pas malgré moi et j’ai trouvé cela génial! ” Les rencontres opportunes et le talent ont fait le reste.
Une aventure qui est loin d’être terminée! L’artiste a en effet l’ambition d’aller plus loin non seulement sur scène -en poursuivant avec l’actuel spectacle et en commençant l’écriture du suivant avec Jérémy Ferrari-, mais aussi dans l’univers du cinéma, qui le tente grandement, ou encore celui du doublage.
L’humoriste a envie de rencontres, de découvertes tout en restant très simple. “ Je ne suis pas un fan et n’ai pas de grandes passions. Je suis un peu flemmard et j’aime bien regarder des séries à la télé, avoir de petits plaisirs comme le cinéma ou les soirées avec des amis. J’ai des occupations qui me font du bien, une vie simple.”
 Si le terme “irrévérencieux” lui correspond en regard de son autodérision  -“ j’aime surprendre les gens, les mettre face à leurs préjugés, leurs travers ”-, Guillaume Bats se dit sensible, généreux, sociable. “ Pour les défauts ” conseille-t-il, “ vous pouvez écrire “aucun...mais avec mdr (mort de rire) à la fin! “ ajoute-t-il malicieusement.
Un humoriste drôle et touchant à découvrir et suivre absolument.

Pauline Bréhat

Spectacle “Hors cadre” de Guillaume Bats
Greniers à Sel à Honfleur
Jeudi 21 septembre à 20h30
Tarif: plein:23€; réduit 20€
Réservation:
Office du Tourisme Communautaire à Honfleur
www.stadeoceane.com
www.estuairedenrire.com
et points de vente habituels


Gagnez vos places pour assister au festival Estuaire d'en rire...

Pour gagner vos places afin d'assister au spectacle de Guillaume Bats du jeudi 21 Septembre à 20h30 : répondez à la question suivante. Dans quelle salle de spectacle se déroule le festival Estuaire d'en Rire ? répondez par mail à l'adresse suivante : contacthonfleurinfos@gmail.com avant le 19 Septembre sans oublier de mentionner votre nom et votre prénom.

Un tirage au sort sera effectué le Mercredi 20 Septembre.

Participation libre et sans obligation d'achat : deux invitations par gagnant.


Pour gagner vos places afin d'assister au spectacle de Mathieu Madenian du samedi 23 Septembre à 20h30 : répondez à la question suivante. En quelle année est né le festival Estuaire d'en Rire ? répondez par mail à l'adresse suivante : contacthonfleurinfos@gmail.com : avant le Jeudi 21 Septembre sans oublier de mentionner votre nom et votre prénom.

Un tirage au sort sera effectué le Vendredi 22 Septembre.

Participation libre et sans obligation d'achat : deux invitations par gagnant.


Pour gagner vos places afin d'assister au spectacle de Le Comte de Bouderbala du Dimanche 24 Septembre à 16h00 : répondez à la question suivante. Quel est le nom de l'artiste peintre qui expose à l'occasion du festival Estuaire d'en Rire ? répondez par mail à l'adresse suivante : contacthonfleurinfos@gmail.com : avant le Vendredi 22 Septembre sans oublier de mentionner votre nom et votre prénom.

Un tirage au sort sera effectué le Samedi 23 Septembre.

Participation libre et sans obligation d'achat : deux invitations par gagnant.


Programme de la 18ème édition du festival « Estuaire d’en rire »

Du 20 au 24 Septembre prochain, le rire reprend du service à Honfleur grâce au festival «  Estuaire d’en rire »  le 18 ème du nom.
Pour cette 18 édition, les organisateurs n’ont pas lésiné sur la programmation. Dès le mercredi 20 septembre, ce sont les coquettes «  qui ouvrent le bal. Du swing qui vous plaque au mur et un humour qui vous rentre dedans... Le 21 septembre place à l’humour « Hors cadre »  avec Guillaume Bats qui revient pour la seconde fois à Honfleur. Guillaume Bats vous donnera quelques techniques pour « choper » des nanas...Le 22 septembre, c’est du lourd qui arrive avec Jarry.
Cet habitué des plateaux Tv et radio, notamment sur Europe 1, vous présentera son univers très «  Atypique »
Le samedi 23 septembre Mathieu Madenian nous présentera son « Etat d’Urgence »  Un tout nouveau one man show aux accents pagnolesques, se livrant sans tricher... Enfin le 24 septembre, Le Comte de Bouderbala présentera lui aussi son nouveau spectacle en décryptant notre société et son actualité.... Un festival de l’humour haut en couleur, comme souvent  qui devrait, une fois encore, donner la banane aux habitués du genre. Dans le même temps, Estuaire d’en rire, c’est aussi les expositions, notamment celle de Jean-Marc Touttain, mais aussi le «  Bar Ouf » ouvert tous les soirs de spectacle avant et après avec une ambiance, on l’imagine, chaleureuse et conviviale.
Billetterie ouverte à l’office de Tourisme de Honfleur, au Stade Océane du Havre et dans les autres points de vente habituels. Réservations au 02 31 89 23 30 ou sur le site internet du festival : www.estuairedenrire.com
Tarifs : de 23 à 35 € : Pass 3 spectacles 75 € avec une boisson offerte à chaque spectacle.

Gagnez vos places grâce à votre journal « Honfleur-infos.com » partenaire officiel du festival...


Estuaire d'en Rire : une 18ème édition piquante et irrévérencieuse....

C'est une équipe légèrement remaniée, et visiblement très motivée, qui a présenté le programme officiel du festival de l'humour Estuaire d'en Rire. Cette 18ème édition se déroulera du 20 au 24 septembre 2017 dans les Greniers à Sel.
En compagnie du président Jean-Claude Herrault, d'Anthony Bry chargé de la communication presse, de Pierre Arnaud patron du restaurant « Le chat qui pêche », d'Alain Vasse photographe, la programmatrice Elise Lopes s'est dite très heureuse de pouvoir offrir 5 spectacles de qualité à l'humour décapant. Après quelques déboires inhérents au métier de la programmation, cette dernière a dévoilé la venue d'artistes confirmés mais aussi des découvertes prometteuses. Le Comte de Bouderbala, Mathieu Madenian ou Guillaume Bats : une édition sous le signe de l'humour détonnant, sans demi-mesure, chacun dans son registre, pour le plus grand plaisir du public fidèle.
« Le rire a un rôle thérapeutique, il nous permet d'aborder des sujets graves. Il  fait réfléchir et libère. Et avec cette programmation, nous espérons à nouveau rendre heureux » a souligné le président J.C.Herrault.

                                                                 Le Programme :

-Mercredi 20 septembre :
Les Coquettes : humour musical. Ce trio est la découverte du festival. Trois comédiennes chanteuses pétillantes, à l'humour coquin décapant qui feront planer un petit air de folie dans les Greniers à Sel.


-Jeudi 21 septembre :
Guillaume Bats « Hors cadre » : invité pour un sketch dans le spectacle « Atypique » de Jarry, il revient avec son spectacle complet. Touchant, irrévérencieux, explosif, il impose peu à peu sa griffe basée sur l'autodérision et l'ironie grinçante.

-Vendredi 22 septembre :
Jarry « Atypique » : l'humoriste qui a animé la soirée de gala de la 17ème édition, revient avec son spectacle « Atypique » remanié, abordant le sujet sensible de la recherche d'emploi. Jarry transforme la salle de spectacle en salle d'attente de Pôle Emploi et livre ses différentes expériences personnelles.

-Samedi 23 septembre :
Mathieu Madénian « En état d'urgence » : tout est prétexte à rire pour ce roi de l'autodérision qui sait saisir ce qu'il y a d'universel dans chacune des ses histoires personnelles. Il réussit le tour de force de nous parler de nous en racontant sa vie à lui.

-Dimanche 24 septembre :
Comte de Bouderbala « Nouveau spectacle » :  Il est de retour ! Impossible de ne pas connaître Sami Ameziane qui fait partie de la dream team du stand up ! Avec coups de gueule, mauvais esprit, sens de l'observation et improvisation, il décrypte notre société et son actualité.


BILLETTERIE :
-Les Coquettes : Plein tarif  : 28€  Tarif réduit : 25€
-Guillaume Bats : PT : 23€  TR: 20€
-Jarry : PT : 35€  TR : 31€
-Mathieu Madenian : PT : 35€  TR : 31€
-Comte de Bouderbala : PT : 35€  TR : 31€

Pour toute commande passée avant le 30 juin, vous bénéficiez automatiquement des tarifs réduits (dans la limite des places disponibles)

Les Pass :
-jusqu'au 30 juin : pour tout pass 3 spectacles commandé et réglé, tarif 69€+ 1 boisson offerte par spectacle
-à partir du 01 juillet : tarif pass 75€ + 1 boisson offerte par spectacle

Tarifs réduits sur présentation de justificatifs : adhérents fnac et ticketnet, CE, collectivités, groupe (+ 10 personnes)
Spectateurs de l'autre côté de la Seine: ticket retour pour le Pont de Normandie offert sur présentation de 2 places payantes du spectacle du jour, au guichet d'accueil

Réservations :
-Office de tourisme communautaire de Honfleur : 02 31 89 23 30
-Stade Océane www.stadeoceane.com
-http://www.estuairedenrire.com/festival-rire-honfleur-humour et page fb : https://www.facebook.com/Festival-Estuaire-den-Rire-Honfleur-113427919205/?ref=page_internal

Page spéciale sur honfleur-infos.com  avec des places à gagner pour chacun des spectacles


Pauline Bréhat