Coronavirus : L’inquiétude monte de plus en plus chez les restaurateurs…

2344
@Honfleurinfos : Comme partout en France les restaurants de Honfleur resteront fermés après le 11 mai...

Covid-19 : Depuis l’annonce par le Président de la République de la fin progressive du confinement pour le 11 mai prochain mais en excluant dans cette procédure les hôtels et restaurants, les professionnels de l’hôtellerie sont de plus en plus inquiets. Certains restaurateurs ne survivront sans doute pas à cette crise sanitaire.

« Le Président de la République a annoncé le pire des scénarios possibles pour notre secteur ». Explique dans un communiqué, Roland Héguy, président confédéral de l’Union des Métiers et des Industries de l’Hôtellerie. Roland Héguy précise également que « pour les entreprises, la catastrophe économique est confirmée et l’année 2020 est une année perdue pour les cafés, hôtels, restaurants et discothèques. »
Ce que regrette le président de l’UMIH c’est aussi d’être l’un des seuls secteurs d’activité sans effet d’horizon pour l’ouverture des établissements.
Une situation confirmée sur le terrain par les acteurs du tourisme notamment à Honfleur, une ville qui chaque année reçoit plus de 3,5 millions de visiteurs.
Pour Christophe Lefèvre, restaurateur à Honfleur « On va être sur la paille et il sera très difficile de s’en sortir. » Christophe Lefèvre souligne également : « Nous avons connu des moments difficiles et même très durs, mais, en nous relevant les manches, nous avons toujours réussi à nous en sortir. Cette fois c’est complètement différent car au jour d’aujourd’hui, je n’ai plus de trésorerie et nous ne savons toujours pas quand nous pourrons rouvrir… »
Pour réussir à remonter la pente, Christophe Lefèvre compte bien entendu, comme beaucoup, sur les aides de l’état mais aussi sur l’aide des banques. « Avec mes confrères, qui sont dans la même situation, voire pour certains pire que nous, nous espérons un geste conséquent de l’État qui a déjà promis de repousser nos charges. La BPI devrait également nous aider, du moins je l’espère » souligne Christophe Lefèvre.
(ndlr : La BPI : « Banque Publique d’Investissement » a pour objectif d’accompagner les entreprises dans leur croissance.)
Mais pour le restaurateur honfleurais, le mal est là et il faudra beaucoup d’efforts pour relever la tête. «  J’ai peur qu’il y ait de la casse le jour de la reprise. Notre banque nous a assurés de son soutien mais, sincèrement j’ai peur pour l’avenir.» conclut Christophe Lefèvre.

Impact économique
L’impact économique de la pandémie de Covid-19 sur le tourisme, l’hôtellerie et la restauration atteindrait, selon les économistes, 40 milliards d’euros par trimestre. Pour le seul tourisme, la facture mensuelle s’élèverait à 10 milliards d’euros.
Ce n’est donc pas un hasard si les entreprises de ce secteur ont été parmi les plus nombreuses à solliciter des prêts garantis par l’État. D’après les derniers décomptes, 1,26 milliard d’euros de prêts ont déjà été accordés, soit 11,45 % du total.
Aujourd’hui ce qu’attend Roland Héguy, le président de l’Union des Métiers et des Industries de l’Hôtellerie, c’est un signal fort du monde de l’assurance…

Aide aux restaurateurs
Pour aider les restaurateurs locaux à passer ce cap difficile plusieurs initiatives ont été mises en place comme celle de prépayer son repas via des plateformes de réservation en ligne.
Trois plateformes numériques ont ainsi vu le jour : « Sauvons nos Commerces », « La fourchette.com » et enfin « J’aime mon bistrot ».
L’idée est, par le biais de ces plateformes de réservation anticipées, de récolter de l’argent afin de permettre aux restaurateurs de retrouver de la trésorerie, pendant le confinement mais aussi, les aider à relancer la machine le jour de la reprise. Si vous aussi, vous souhaitez aider les restaurateurs, n’hésitez pas à réserver votre table…

Article précédentJoël Aubert nous a quittés
Article suivantRetour de pêche pour le bateau « L’Amarante »…