Delphine de Vigan- « D’après une histoire vraie »

894

De temps en temps revenir sur un livre plus ancien paru en « Poche » parce que l’on n’a pas le temps de lire tout ce qui parait au fur et à mesure
L’histoire d’une manipulation… Entre réel et fiction.
Delphine est dans l’angoisse de la page blanche après son dernier roman quand arrive L., une amie d’enfance dont elle ne se souvient absolument pas. Et pourtant L. connait tout de Delphine, et même elle lui ressemble physiquement, elle incarne tout ce que Delphine voudrait être. L. est disponible, devine ses pensées et la remplace pour une « rencontre avec l’auteur » sans que le public fasse la différence. Cela devient une amitié exclusive trop exclusive beaucoup trop : L. prend totalement en charge Delphine, lui vole sa vie. C’est écrit comme un thriller psychologique.
Est-ce que L. est le fruit de l’imagination de Delphine ? Est-ce que Delphine fait un dédoublement de personnalité ? Ce n’est pas l’important, la mécanique est bien faite et l’on voit l’écrivaine, happée, hameçonnée comme par un gourou, sans aucune porte de sortir : L’étonnement et l’amusement font progressivement place à la fascination et à la dépendance, mais est-ce la réalité ? Qui a écrit à tous les amis de Delphine qu’ils ne devaient pas la contacter, qu’ils devaient la laisser faire un break, est-ce Delphine ou L. ? Quand Delphine se « libère » de l’emprise de L., elle ne retrouve pas de témoins. Pourquoi, Delphine est sûre que L ; est quelque part à l’observer et qu’un jour elle réapparaitra ?
Mises à part quelques longueurs au début, cela fonctionne vraiment bien et c’est bien écrit.
Ce livre a reçu le Goncourt des lycéens et le Prix Renaudot en 2015.

Article précédentGrève des enseignants au lycée Alphonse Allais
Article suivantL’OABA dépose plainte contre la maltraitance faite aux animaux de Quetteville