Honfleur : on connaît désormais la programmation du prochain festival «  Estuaire d’en rire »

2090

Pour cette 24e édition du festival Estuaire d’en rire, les organisateurs ont su concocter un programme riche et varié avec en tête d’affiche un retour, celui de l’humoriste Jeanfi Janssen. Au total, du 10 au 15 septembre prochain, sept artistes viendront fouler les planches du Grenier à sel de Honfleur et de la Cidrerie de Beuzeville.

@Honfleurinfos : L’équipe de bénévoles du festival Estuaire d’en rire.

Avec pas moins d’une cinquantaine de bénévoles, le festival d’humour « Estuaire d’en rire » est devenu au fil du temps le grand rendez-vous annuel du rire et de la dérision. Être sérieux sans pour autant se prendre au sérieux, telle pourrait être la devise du festival né dans la tête de quelques amoureux de l’humour il y tout juste 24 ans.
Pour cette édition 2024, les organisateurs n’ont pas ménagé leurs efforts en proposant une nouvelle fois un festival haut en couleur.

La programmation 2024:

Pilou
Pour la 24e édition, sept artistes, et non des moindres, viendront fouler la scène du Grenier à sel de Honfleur avec en tête d’affiche l’humoriste Jeanfi Janssen qui fait un grand retour à Honfleur après avoir connu, lors d’une précédente édition, un véritable succès.
En première partie de chaque soirée honfleuraise, le public pourra apprécier le talent du havrais « Pilou », dont le métier, à l’origine, était speaker et animateur de spectacle. Grâce à son humour et ses blagues, Pilou, à 34 ans, a su conquérir un public dans des soirées stand-up.
Désormais, il ne pratique que l’humour au quotidien, créant même sa propre entreprise « Le Boujou ».
Un garçon bourré de talent qui mérite d’être présent au festival, souligne Elise Lopes, la directrice artistique du festival.

Alexandre Kominek
En ouverture du festival, le Suisse Alexandre Kominek.
Alors qu’en 2013, Alexandre Kominek accepte l’opportunité de monter sur la scène du Swiss Comedy Club, il remporte quelques mois plus tard le Banane Comedy Club de Lausanne, puis se classe finaliste du concours Jokenation, en 2015. Mais c’est en 2018 qu’il lance son stand-up show : Bâtard Sensible. En 2020, il apparaît dans la mini-série 6 x Con né.e.s de Canal+ aux côtés de Vincent Cassel et Ludivine Sagnier, puis dans le court-métrage Gina, de Marina Rollman. Aujourd’hui, son humour est reconnu par tous, même lors de ses chroniques sur France Inter.

Doully

Pour le second spectacle du festival, la production a demandé à Doully, bien connu des amoureux de Groland, de venir se produire à Honfleur. Présentatrice punk à « la voix de clochard » de Groland, mais aussi chroniqueuse sur France Inter dans l’émission de Charline Vanhoenacker « C’est encore nous »… Doully est passée maître du stand-up en racontant notamment avec une aisance et une drôlerie bluffante son passé d’ex-junkie aux mille et une vies (go-go danseuse, barmaid, dame pipi, doubleuse de porno, créatrice de prêt-à-porter, prof de français en Espagne, etc., etc.), mais aussi sa sobriété… À voir sans modération…
Laura Calu

Le troisième spectacle du Festival donnera la part belle à Laura Canu.
Laura est humoriste depuis toujours. Après l’explosion de ses sketchs sur Facebook, elle crée son spectacle Laura Calu – en grand, qu’elle joue partout en France. Son nouveau spectacle « Senk » commencera en rodage dès le 1er février 2023.
Sa réputation s’est faite aussi bien grâce à ses personnages forts à travers lesquels elle délivre ses messages que vis-à-vis bien de ses coups de gueule sur l’acceptation de soi et des autres.
Elle cumule des dizaines de millions de vues grâce à ses sketchs sur les réseaux sociaux, toujours en restant Calu !

Yann Marguet

Pour ce quatrième spectacle, c’est un autre Suisse qui foulera les planches du Grenier à sel de Honfleur, l’humoriste Yann Marguet dont « la mission » est de vous faire réfléchir sur votre propre situation et vous offre la possibilité de relativiser… ! Après un bref passage linguistique dans ce qui restera à jamais sa ville de cœur, New York, NY, il entame en septembre 2010 une thèse en criminologie à l’UNIL. Préférant s’éloigner du monde académique plutôt que de mettre un point final à sa recherche, il se réoriente vers une carrière d’enseignant, étouffée dans l’œuf par le hasard, la destinée et une très mauvaise organisation.
Jeanfi

Jeanfi Janssens : on ne le présente plus, puisqu’il était déjà là lors des dernières éditions… Pourtant, il sera bien là, à nouveau, sur la scène d’Estuaire d’en rire pour cette dernière soirée honfleuraise. Pour une partie de son public, Jeanfi est un cadeau tombé du ciel permettant à certains d’être plus à l’aise avec leur sexualité, d’assumer leur coming out, leur milieu social, à d’autres, d’égayer leur quotidien pas toujours facile grâce à ses anecdotes drôles et inépuisables.

Julien Santini

Enfin, pour conclure ce festival du rire et de la dérision, Julien Santini se produira sur la scène de la Cidrerie à Beuzeville. Julien Santini est un stand-upper français originaire de Lyon. Après s’être essayé au théâtre, Julien s’engage dans la fonction publique. Obnubilé par la comédie et passionné de théâtre de boulevard, Julien Santini garde son rêve et sa motivation intacte. Sur les conseils de sa femme, il s’inscrit et gagne le concours de jeune talent de Saint-Étienne. Deux ans plus tard, il se produit avec succès au Festival de Montreux.

Pratique :
Pour cette 24e édition du festival Estuaire d’en rire, les organisateurs ont souhaité des tarifs à la portée de tous. Ainsi, vous pouvez, si vous le désirez, assister à trois spectacles pour seulement 90 euros. Si vous êtes gourmand, vous pouvez prendre le pass 5 spectacles pour 140 € et si vous êtes gargantuesque, vous pouvez acheter le pass 6 spectacles pour 155 €. Avec une boisson offerte.
Pour autant, si vous souhaitez assister à un seul spectacle, il vous en coûtera 32 euros, 39 € pour le spectacle de Jeanfi et 18 € pour le spectacle de Santini.
À noter que cette 24e édition, le festival proposera comme d’habitude un « bar Ouf » pour se restaurer, mais aussi cette année, et pour la première fois, un énorme karaoké afin de bien terminer le festival.
Renseignements auprès de l’office de tourisme communautaire de Honfleur et Beuzeville.

Article précédentHonfleur : Une pâtisserie dédiée à Alphonse Allais
Article suivantHonfleur : le mobilier urbain manque dans la rue Haute, les commerçants s’interrogent…