« La dernière fois que j’ai vu Adèle » : d’Astrid Eliard

907

Marion, une femme blanche, enseignante, plutôt bourgeoise rentre chez elle. Adèle, sa fille, une ado de 16 ans n’est pas rentrée. Et puis, il faut se faire une raison Adèle a disparu. Marion alerte son ex-mari, la police, c’est l’angoisse. Quand quelques jours plus tard, un attentat est perpétué par DAECH au Forum des Halles de Paris, Marion panique : et si Adèle faisait partie des victimes ?
Marion est bien loin de la réalité…
C’est un roman profond, basé sur des faits réels, qui explore le mal-être des adolescents, leurs désirs d’idéal qui les poussent parfois jusqu’à l’irréparable. Un roman sur le questionnement des parents démunis, qui se demandent à quel moment tout a basculé, ce qu’ils ont fait de mal, ce qu’il n’ont pas fait, ce qu’ils auraient su voir et qu’ils n’ont pas vu. Et surtout, est ce qu’il y a une issue, un moyen de réparer, est ce qu’il est déjà trop tard ?
« La dernière fois que j’ai vu Adèle » d’Astrid Eliard, aux Edts Folio.

Article précédentLa Chronique TV de Serge du 21 au 27 janvier 2023
Article suivantLes vœux au centre hospitalier de la Côte fleurie…