La rivière Saint-Sauveur : pour aider le club de foot, l’artiste peintre « Karls » se lance un nouveau défi …

3951
@Honfleurinfos : Un nouveau défi pour le peintre Karls... Crédit photo DR

Honfleurais d’origine, mais vivant le plus souvent à Paris pour son travail, l’artiste peintre Karls, que beaucoup connaissent ici dans la région, a décidé de venir en aide au club de foot de La Rivière Saint-Sauveur. Un club qu’il connaît parfaitement pour y avoir joué étant gamin.

Artiste bien connu travaillant à Paris depuis 2006, mais né à Honfleur, l’artiste peintre Karls n’en oublie pas ses racines.
Depuis 15 ans, Karls réalise des performances artistiques un peu partout dans le monde (New York, Beyrouth, Byblos, Chypre, Bruges, Abu Dhabi) et en France (Paris à de nombreuses reprises), mais aussi en France.
Pour cette année 2024, Karls se lance un nouveau défi, celui de réaliser une 35e et 36e toiles monumentales. Et à cette occasion, l’artiste viendra à La Rivière Saint-Sauveur le 22 juin prochain pour réaliser la 35e œuvre qu’il mettra ensuite en vente au profit du club de foot de son enfance.
Karls explique sa démarche de la façon suivante : « En me penchant du côté de l’égo, je dirais que mon activité artistique tend à être le terrain d’expression privilégié de mon individualité et de ma subjectivité. Autrement dit, en peignant, je me livre en pâture à moi-même et par le truchement de ma spiritualité, de mon goût pour la métaphysique et de la transcendance, je descends profondément en moi pour finalement expirer et donner. Donner et rejoindre les autres hommes. Rejoindre le public qui assiste à ma performance. Nous sommes, lui (le public) et moi, deux entités qui s’unissent et finissent par ne faire qu’un. Ce qui répond à la question du « pourquoi », c’est cette communion exaltante entre l’égo et le don de soi. Je ne fais pas qu’exposer mon travail dans ce genre de prestation. J’allie le « montrer » et le « faire » et croyez-moi, ça change tout ! » Et de poursuivre : « Le club est toujours là, il vit, avec le soutien de tous ses bénévoles, des entraineurs aux parents. En passant par les membres du bureau qui ne comptent pas leurs heures. Il vit, oui. Mais l’époque, notre époque va vite. Et aujourd’hui, un club, pour voir ses adhérents augmenter, être compétitif (je ne parle pas du jeu, mais de la concurrence qui, quoiqu’on en dise, existe), doit investir dans des matériels toujours plus innovants. Il doit, pour être dans son temps, proposer des stages, des sorties… En un mot, il doit être créatif et porteur de contenu. »
Le samedi 22 juin prochain, à partir de 20h00, Karls va peindre, en public et sous les feux des projecteurs, une toile de 2,20 m de haut sur 4 mètres de long.
À noter qu’acheter une œuvre d’art lorsque l’on a une entreprise permet d’en déduire la totalité du prix d’acquisition.

Article précédentRecrutement de sapeurs-pompiers volontaires au centre de secours de Honfleur…
Article suivant« Nouvelle histoire de Honfleur, » par Pascal Lelièvre