Le maire d’Ablon, Xavier Canu, rend hommage à Henri SENECAL

778
@Honfleurinfos : En 2015, Henri Sénécal, au 1er rang, recevait la médaille de la Jeunesse et Sports...

Dans un communiqué, Xavier Canu, le maire d’Ablon, tient à rendre hommage à Henri Sénécal, qui malheureusement vient de nous quitter. Le journal « Honfleur-Infos », profite de cet hommage officiel pour se joindre au maire d’Ablon et adresse ses sincères condoléances à la famille de Henri Sénécal.

« Nous venons d’apprendre avec tristesse le départ pour d’autres cieux de notre ami Henri SENECAL à l’âge de 87 ans. La commune d’Ablon perd l’un de ses plus illustres administrés et pour l’ensemble des Ablonnais l’ami qui fut à jamais le créateur d’émotion avec le Carrousel.
Cette aventure avait débuté dans les années 1960, quand avec une bande de copains, il avait lancé l’idée de s’amuser en construisant des kartings. Bien plus qu’une réunion d’amis, il souhaitait faire partager et connaître cette animation, et il a alors commencé à faire des démonstrations à la Kermesse de Saint Philbert des Champs, puis à Ablon dans le champ de la ferme Saint Nicol, aux 4 routes.
Ce rendez-vous ressemblait à ce qu’on pourrait appeler « des inter-villages ».
À la fin des années 60, il a changé de monture, les 4 CV faisaient leur apparition. C’est le début du Carrousel nouvelle génération et des délires les plus fous.
En 1969, parmi le public, on pouvait voir, Michel d’Ornano, député du Calvados, le Conseil Général de l’époque, M. Pierre Goubard, Maire d’Ablon et son conseil municipal.
Cette année-là il remportait, également, le Rallye National de Deauville de la catégorie tourisme de série, une autre de ses passions.
Toutes ces manifestations permettaient de récolter des fonds pour diverses causes, notamment l’achat de l’harmonium de l’église. Il aura transmis le virus de l’automobile à ses enfants très tôt, en adaptant des cales pour que leurs pieds puissent accéder aux pédales. Dans un article de journal de l’époque, on pouvait lire : « au slalom, on put admirer l’adresse des jeunes (certains d’entre-eux étaient véritablement très jeunes comme le démontre la 4ème place obtenue par Laurent Senecal, âgé seulement de 10 ans ».
Au milieu des années 70, il a investi, donc, le site de la côte des Buis. Puis au fil du temps, les Dauphines ont rejoint les 4 CV, puis ce fût le tour des Renault 10 et 8, puis R5 et enfin 4 L, en un mot des Renault. Mais comment pouvait-il en être autrement ? lui qui avait créé en 1961 sur un terrain route de genneville, le garage Renault bien connu dans toute la région et qui est aujourd’hui géré par son fils Laurent.
Ce carrousel, son bébé comme nous pourrions dire, était parti de presque rien.. Déjà à cette époque, les journaux avaient résumé ce qu’était le Carrousel, « l’esprit du Carrousel »: « Il reste à souhaiter maintenant qu’Henri Senecal et son équipe développent ce sport et permettent à de nombreux jeunes de trouver là une saine occupation sinon une passion tout en offrant un remarquable spectacle à l’assistance. »
Une telle organisation ne pouvait s’envisager seul, aussi une grande partie de ceux qui ont contribué activement au succès de cette aventure sont aujourd’hui dans la peine. Cet esprit d’équipe Henri aura toujours su l’entretenir.
Je préciserai, cet esprit de famille, car, s’ils ont commencé jeunes, longtemps ses enfants ont participé à ce Carrousel en tant que pilotes ou animateurs quand Clotilde, son épouse, et le reste de la famille était détaché au service des crêpes et du café.
Vos enfants ont grandi avec le Carrousel. Henri était un créateur d’émotion et de joie et il avait su mettre à la portée de tous, notamment des plus jeunes, le sport automobile et toutes les valeurs qu’il véhicule ; le respect, l’esprit de compétition, le fair-play et en plus à Ablon, l’entraide et l’amitié. Henri Sénécal a reçu le prix du Challenge du Sports de la Côte Fleurie en 2012 des mains de Nicole Ameline, députée du Calvados. Il a reçu ensuite la médaille de la Jeunesse, des Sports et de l’engagement associatif de Bronze par le ministre de la Jeunesse, des Sports et de la Vie Associative de la promotion du 14 juillet 2015. Car les valeurs qu’elle reconnaît, on les retrouvait chez Henri, en ayant permis aux quelques centaines de jeunes d’accéder à la piste du Carrousel, en pratiquant du sport car cela restait une journée d’épreuves sportives mêlée de compétition et de respect, et pour finir, en partageant, car le club automobile Ablonnais aura fédéré de nombreux membres et vivait grâce au Carrousel qui avait atteint son apogée lors de la dernière édition de 2018.
En effet, le Carrousel a été victime du durcissement des législations et des rigueurs administratives laissant plusieurs dizaines de pilotes à l’arrêt et des centaines de spectateurs dans la peine.
Durant sa vie d’Ablonnais, Henri SENECAL aura été aussi conseiller municipal et maire-adjoint d’Ablon.
Nous laissons partir un homme profondément humble et humain, d’un altruisme discret et rare. J’adresse au nom des Ablonnais mes sincères condoléances à sa famille dans la peine. Pour ces dizaines d’années au service de votre commune, je vous remercie cher Henri. »

Xavier CANU, Maire d’ABLON

Article précédentProgramme complet de la 161 ème fête des marins….
Article suivantMichel Lamarre rend, lui aussi, hommage à Henri Sénécal…