Les frères Colle enflamment le festival « Estuaire d’en rire »

1894
@Honfleurinfos : Les frères Colle en spectacle pour le festival Estuaire d'en rire : Crédit photo : Léa Badrah

Le rire continue de semer ses graines dans le grand Grenier à sel, pour le public du festival « Estuaire d’en rire », offrant aux spectateurs des soirées et des animations chargées de la joie et de la magie.

Durant cette deuxième soirée, qui a eu lieu ce mercredi 20 septembre, le public a découvert une façon singulière de rire et de s’épanouir, à travers la musique et des instruments divers et variés, qui ont donné lieu à un humour musical, joué et orchestré par 3 fantastiques, 3 frères aussi disjonctés que talentueux, ce sont les Frères Colle.
Les Frères Colle (Stéphane, Cyril et Clément Colle), une des révélations et finalistes de l’émission « La France à un incroyable talent 2021 », ont fait un long chemin depuis leur passage à cette émission, ils ont conquis le cœur des spectateurs partout où ils se sont produits.
Le spectacle « Brum Brothers by Les Frères Colle » est un mélange de poésie et de folie, de la gestuelle et de la musique, des acrobaties et jongleries époustouflantes, qui mettent en valeur la souplesse et l’agilité de ces trois habités par l’humour sans parole, pour n’en faire qu’un corps uni par le talent et le génie.
Le temps est passé tel un éclair, pas eu un moment pour s’ennuyer ou rêvasser.
Coiffés d’une caisse de tambour sur la tête de chaque frère, des baguettes et des quilles de jongleurs, ils ont joué tous les instruments de musique: percussion, flûte, cornemuse et guitare, le tout avec un humour aussi délirant que décapant, qui a fait le plaisir de tout le public.
Clowns musiciens, ou acrobates magiciens, Les Frères Colle ne font pas les choses comme les autres. Ils ne parlent pas, mais nous font hurler de rire, ils ne jouent pas seulement des instruments de musique, mais ils détournent des objets inattendus, pour en faire des instruments de délire et de rire.
De l’humour, du rythme, de l’acrobatie, de la jonglerie, du mime, de la poésie et de la magie, le tout avec une mise en scène digne d’Hollywood et de Broadway, avec des scénographies à couper le souffle, comme les alignements de parapluies colorés et éclairés, en guise de tambours ou de silhouettes, et bien d’autres fantaisies, comme un enchantement dans un conte de fée.
La fête continue, avec encore et encore, de quoi nous laisser bercer par des humours venus d’ailleurs.
Rendez-vous aux prochains spectacles jusqu’au 23 septembre au Grenier à Sel, et le 24 septembre à la Cidrerie de Beuzeville.

De notre correspondante : Léa Badrah

Article précédentTravaux sur le Pont de Normandie…
Article suivantToutes voiles dehors pour la Régate du Grand Rassemblement