Les Nuits de la Peste de « Orhan Pamuk »

918

Comment en 1901, on essaye d’éradiquer une épidémie de peste. Comment la population réagit-elle aux ordres de confinement, à l’isolement de l’île qui en temps normal vit presqu’exclusivement du commerce. Comment les deux éminents spécialistes des épidémies dépêchés sur place par le sultan Abdülhamid II, peuvent-ils imposer des mesures sanitaires qui se heurtent aussi aux croyances religieuses dans cette île où musulmans et orthodoxes ont du mal à cohabiter ? Et si l’union se faisait autour d’une identité nationale.
Mingher est une île au large de Rhodes sur la route d’Alexandrie. Avec Orhan Pamuk , on se promène dans ses ruelles, on connait ses habitants, on peut situer la pharmacie, l’hôpital, le port… Mingher n’existe pas, c’est le fruit de l’imagination de l’auteur, et pourtant quand on referme le livre on se prend à vouloir peut-être aller là-bas, pour voir … Voilà, Orhan Pamuk est un conteur hors-pair.

Les Nuits de la Peste de « Orhan Pamuk » aux Edts Gallimard

Article précédentLa Chronique TV de Serge du 15 au 21 octobre 2022
Article suivantLa fête de la crevette et de la pêche fait la part belle au patrimoine maritime…