« L’Octopus et moi » de Erin Hortle

983

Cette semaine je vous propose, pour bien finir l’année, ce roman qui a été finaliste du Prix Littéraire de 30 Millions d’Amis.
Nous voici dans les paysages rudes et un peu magiques de la Tasmanie, où deux histoires se croisent.
Celle de la pieuvre qui veut aller pondre ses œufs dans l’Océan Pacifique. Mais pour cela, elle doit quitter son élément naturel, parcourir un bras de terre et même traverser une route.
L’autre histoire est celle d’une femme qui a vécu de lourdes épreuves et qui n’a plus vraiment la notion de ce qui est important, de ce qui importe. Elle a subi un cancer des deux seins et accepte mal la reconstruction en silicone. Aussi quand elle croise le chemin d’Octopus ou plutôt quand elle se fait renverser par une voiture en tentant de sauver l’Octopus, tout bascule. Elle décide de ne pas faire refaire les implants qu’on a du lui retirer puis de cacher les cicatrices sous un tatouage, celui de l’Octopus.
C’est un roman singulier, vraiment très bien écrit (et très bien traduit) qu’on lit avec plaisir.

« L’Octopus et moi » de Erin Hortle, aux edts Dalva

Article précédentLa Chronique TV de Serge du 31 décembre 2022 au 6 janvier 2023
Article suivantLe maire d’Equemauville présente ses vœux aux personnes âgées