«  Mon bouillon du soir »

1812
@Honfleurinfos

Je ne savais pas quel titre donner. J’avais bien trouvé « bouillon de onze heures » mais je me suis dit que mon « rédac’chef » allait me censurer trouvant que ce n’est guère vendeur !!!!!
Il s’agit d’un bouillon que l’on fait quand on a fait un pot au feu ou des jarrets comme précédemment.
Donc il vous faut un morceau de bœuf à pot au feu ou comme moi deux jarrets de porc. Comme je vais consommer le bouillon, je mets ma viande à l’eau froide et j’écume dès les premiers frémissements.
C’est à ce moment que je mets mes légumes, là un assortiment tout prêt acheté en barquette qui comprend des carottes, des navets, du poireau, du thym, du laurier, et un quart de chou (il y avait aussi une pomme de terre que j’ai réservée pour un autre usage). Sel et poivre.
Il me faut aussi quelques tranches de pain de campagne et de l’emmenthal ou du comté râpé.
Une fois la viande cuite (à basse température au four si vous avez utilisé une cocotte qui y va (pas de poignée en bois ou en plastique !!), ôtez-la et réserver une partie des légumes pour le bouillon. Mettez le bouillon à refroidir jusqu’au lendemain.
Le lendemain, reprenez le bouillon pour le dégraisser à l’aide d’une cuillère par exemple. Allumez le four à 180°. Puis, pendant que vous réchauffez le bouillon, coupez des tranches de pain, étalez les sur la lèchefrite avec quelques gouttes d’huile et recouvrer généreusement de fromage râpé. Enfournez pour bien gratiner. Vérifiez l’assaisonnement du bouillon.
Servez le bouillon chaud dans des bols, ajoutez des légumes et éventuellement quelques petits morceaux de viande pour faire un plat complet. Posez une tranche de pain gratinée à côté.
Je vais servir mes jarrets de porc avec des lentilles.

Article précédentWeek end bien chargé pour les jeunes judokas du Judo Club Honfleurais.
Article suivantHonfleur : Assemblée générale des membres de la confrérie du « Trou Normand »…