Le Passeur de Mots de Michel Giard

1071

De temps en temps, un auteur normand. Et puis un titre comme « Passeur de Mots », cela me parle. A toute chose malheur peut être bon, disaient les anciens. C’est parce qu’ils ont perdu leur mère que Jean Quesnel libraire ayant pignon sur rue à Valenciennes, vient chercher les trois enfants Giard, ses neveux, dans leur ferme misérable des environs de Coutances. On va suivre la nouvelle vie d’Antoine Giard qui deviendra colporteur comme l’a été son oncle et qui lui succédera à la librairie. Cela se passe à l’époque de Louis XV, de Louis XVI, jusqu’au début du XIX ème. Saviez-vous qu’à une époque, colporter les ouvrages de Voltaire pouvait être puni des galères ou qu’à une autre, il fallait un diplôme de latin et de grec pour avoir une patente de libraire ? On voit dans ce livre selon les époques, comment la politique influe sur le travail de libraire et de colporteur.

C’est bien écrit et se lit d’une traite. Un bon livre à s’offrir ou à offrir.

Passeur de Mots-Michel Giard-Edt De Borée

Article précédentTennis de table : L’équipe 1 se relance face à Cherbourg
Article suivantProgramme complet du 25 ème Festival du cinéma Russe