Sprint final pour le C.S.Honfleur et Stade Saint-Sauveurais

472
@Honfleurinfos : Le C.S.HOnfleur Football et le Stade Saint-Sauveurais

Dans une fin de saison étriquée, le C.S Honfleur et le Stade Saint-Sauverais luttent à plusieurs niveaux pour différents objectifs.

En Régional 3, le CSH recevait l’US Bessin Nord. Après un match nul 1-1 la semaine passée, les deux équipes se sont encore neutralisées. L’ouverture du score survient d’une action anodine. Défenseur central pour l’occasion, Erwan Tombois dose mal sa remise pour son gardien et sa passe finit au fond des filets. Une erreur vite et très bien réparée puisqu’il égalise de la tête juste avant la mi-temps sur un corner de Quentin Benaïchouche. Avant de doubler la marque dix minutes après le retour des vestiaires sur un coup-franc de Sofiane Annab. Mais les honfleurais vont craquer à la suite d’une faute dans la surface et d’un pénalty transformé pour le 2-2. Un match où le gardien Quentin Lerbethier aura brillé par plusieurs arrêts. Mais ce sont bien les locaux qui ont les dernières occasions, avec deux frappes très dangereuses de Valentin Véron, l’entraîneur alors rentré en jeu en cours de seconde période. Dans une fin de saison sans grand enjeu, hormis le podium, « il y a de la déception quand même, on a eu les occasions et les possibilités » réagit l’entraîneur-joueur. « On était physiquement allégé, avec des joueurs absents, certains en manque de rythme et d’autres qui sont venus pour dépanner » souligne Valentin Véron.

Dans le bas de tableau, Saint-Sauveur réalise une très bonne opération en s’imposant 5-0 contre Carpiquet. Avec cette démonstration, les joueurs de Stephan Rebourg s’éloignent un peu plus de la zone de relégation. Ils sont désormais neuvièmes (avec deux matchs de plus que le dixième), à quatre points du premier relégué. L’odeur du maintien se fait sentir.

Le sprint final fait rage en Départemental 3

Les clubs du Stade Saint-Sauverais et du CS Honfleur luttent pour la montée en départemental 2. Et ce week-end, les quatre premiers de D3 se rencontraient. L’équipe réserve d’Honfleur est allée se casser les dents à Bonnebosq et est repartie avec la défaite (1-0). Julien Lecoq, entraîneur, nous a livré quelques mots : « On est tombé sur une équipe de Bonnebosq bien en place, avec un terrain plus fait pour leur jeu et des supporters en folie. L’arbitrage n’a pas été à la hauteur de l’importance de la rencontre. On a grillé notre joker mais on a encore notre destin entre les mains ». Les Honfleurais restent donc deuxièmes, désormais à quatre points de leur adversaire du week-end, mais voient revenir le voisin Saint-sauverais à leur hauteur. Avec leur victoire (1-0) à domicile contre Touques, la réserve de Saint-Sauveur frappe un gros coup et revient plus que jamais dans la course à la montée. Au classement, on retrouve donc Bonnebosq leader avec 40 points, puis Honfleur et Saint-Sauveur avec 36 points, puis Touques avec 34 points. Le goal-average est en faveur des crevettes, +29 contre +22 pour leur voisin rouge et noir.

Dans deux semaines, pour l’avant-dernière journée, Honfleur recevra Touques tandis que saint-Sauveur accueillera Pont-l’Évêque pour un derby. Quatre équipes pour deux places synonymes de montée, et deux dernières journées complètement folles.

De notre correspondant : Valentin Ruffin

Article précédentMichel Lamarre rend hommage à Henri Marchand, président d’honneur des Anciens Combattants
Article suivantDu nouveau à l’association Saint-Vincent de Paul de Honfleur