« Vivre vite » de Brigitte Giraud

1147

J’ai fini par lire le Goncourt acheté quand il est paru et laissé, un peu oublié, dans « ma pile à lire ».
IL faut dire que ma « pile à lire » c’est quelque chose ! Une sorte de pyramide instable sur la petite table juste à côté de mon fauteuil favori. On y trouve outre des livres, toutes sortes de magazines allant des revues littéraires à Modes et Travaux (ma mère l’achetait et je continue alors que je ne sais faire que les ourlets et recoudre les boutons !!!) ! Inutile de vous dire que ça s’écroule souvent et que c’est chaque fois l’occasion de remettre la pile dans l’ordre du moment c’est ainsi que le Goncourt est redescendu en bas de pile à plusieurs reprises ! Pourquoi ? Je pense que le côté introspection me rebutait un peu. J’avais tort. Je me suis laissé prendre au récit.
Ce récit, sorte d’enquête, commence 20 ans après l’accident qui a coûté la vie à Claude et met bout à bout, les incidents, les dysfonctionnements, dérèglements imprévisibles qui vont produire l’inéluctable. Pourquoi déménager, pourquoi cet ami range la moto dans la nouvelle maison, pourquoi, Claude utilise la moto, pourquoi oublie-t-il l’argent au distributeur.
Comme dans un véritable compte à rebours, Brigitte Giraud tente de comprendre ce qui a conduit à l’accident de moto qui a coûté la vie à son mari le 22 juin 1999.

« Vivre Vite » de Brigitte Giraud aux Edts Flammarion

Article précédentLa Chronique TV de Serge du 29 avril au 5 mai 2023
Article suivantHonfleur : La société « Safia Taxi VTC », s’ouvre à d’autres services