Ce qui change au 1er février 2023…

980

Il fallait bien si attendre, pour «  lutter » contre une inflation galopante, le gouvernement prend des mesures importantes…

Chômage 
Une baisse de 25% de la durée d’indemnisation du chômage.
Un demandeur d’emploi devra désormais avoir cotisé quatre jours pour obtenir trois jours d’indemnisation. Cette baisse ne touche pas certaines professions comme : les marins-pêcheurs, les dockers, les intermittents du spectacle, les demandeurs d’emploi en contrat de sécurisation, les expatriés…

Augmentation de 15% du prix de l’électricité
Selon Bercy, le bouclier tarifaire reste en vigueur et permet toujours de limiter la hausse des prix de l’énergie. La hausse représente une augmentation moyenne de l’ordre de 20 euros par mois pour les ménages se chauffant à l’électricité, au lieu de 180 euros sans bouclier tarifaire.

Prix des autoroutes
Hausse moyenne de 4,75 % des péages : les autoroutes coûtent plus cher. Vinci, l’un des principaux gestionnaires des autoroutes, a annoncé faire un geste sur les tarifs des péages pour de courts trajets.

Les conditions d’échanges des billets durcies à la SNCF 
Confrontée à une hausse de ses coûts de 13%, la SNCF a augmenté les prix des billets de 5% en moyenne. La SNCF va également rendre moins attractives les conditions d’échange et de remboursement des billets.

Le prix de la course en Taxi et VTC en forte hausse
Le prix maximum au kilomètre parcouru atteint désormais 1,21 euro. La mesure provient d’un arrêté du 16 janvier 2023 portant sur la « revalorisation des tarifs des courses de taxi en 2023 ». Les conducteurs peuvent augmenter la prise en charge de 4,18 euros et peuvent également faire gonfler le prix maximum horaire à 38,96 euros. Le tarif minimum d’une course reste maintenu à 7,30 euros. Soit plus de 4 % en moyenne au compteur.

 

Article précédentMouvement de grève à la CCPH-B et la mairie de Honfleur
Article suivantRestaurant «  Maison Larosière » à Bonneville-sur-Touques