Le lapin gibelotte à ma façon…

2126
@Honfleurinfos

Attention, avant de préparer cette recette, il faut savoir que tout le monde ne mange pas de lapin. Si vous le cuisinez pour vos invités, et notamment pour des marins, pensez à poser la question avant de vous lancer dans la recette. Cette superstition remonte au temps de la marine à voile. A l’époque, la nourriture était embarquée vivante pour les longues traversées. Et, régulièrement, des navires sombraient au large. La raison invoquée, « les rongeurs grignotaient le pont puis la coque du bateau »… Mais bon, revenons à nos…  » lapins ».

Pour 5/6 personnes
Il faut un beau lapin découpé par votre boucher ou votre volailler. Si cela vous semble un peu juste acheter en plus un ou deux morceaux : cuisses ou râble.
3 tranches assez épaisses de lard de poitrine fumée
1 carotte, 1 oignon, du thym, du laurier, du persil
Des pommes de terre épluchées coupées en quartiers si elles sont grosses
300 grs de champignons de Paris
De l’huile d’olive (ou celle que vous voulez, vous pouvez aussi mettre du beurre)
20cl de vin blanc de cuisine
2 cuillères à soupe de farine
Sel, Poivre
Faire revenir les morceaux de lapin dans une poêle avec de l’huile et les déposer au fur et à mesure dans une cocotte avec un fond d’huile. Couper la couenne du lard et le découper au ciseau de cuisine en gros lardons, les ajouter.
Ajouter la carotte épluchée, ainsi que l’oignon épluché.
Attacher le thym, le laurier et le persil avec de la ficelle de boucher et l’ajouter.
Saupoudrer de farine (singer), arroser avec le vin blanc, saler, poivrer, ajouter de l’eau à hauteur. Faire cuire 1 heure à couvert et ajouter les champignons nettoyés et coupés en lamelles.
Ajouter les champignons coupés en lamelles et les pommes de terre et laisser encore 15mn le temps que les pommes de terre soient cuites, cette dernière phase peut se faire au four si votre cocotte (et son couvercle) le permet.
Saupoudrer de persil haché et servir.

Article précédentLe maire de Honfleur rend hommage à Thierry Laisné
Article suivantLa Chronique TV de Serge du 27 mai au 2 juin 2023