Les planches de Deauville, un anniversaire centenaire pas comme les autres

688
@Honfleurinfos : Deauville fête les 100 ans des planches...Crédit photo : Léa Badrah

Le patrimoine d’un pays, c’est une richesse commune, un héritage intergénérationnel et une renaissance perpétuelle, qui rend fier les citoyens, les visiteurs et les historiens, qui nous rappellent sans relâche, que les valeurs d’un peuple résident dans son patrimoine.

Les célèbres Planches de Deauville et leur Bains Pompéiens (1 500 000 visiteurs par an), conçus par l’architecte Charles Adda, sont en euphorie tout le long de cette année spéciale, puisqu’un 6 juillet 1924 a eu lieu l’inauguration des planches, devenus mythiques, de part le concept innovant à l’époque et de la singularité devenue phénoménale dans le monde entier.
Le samedi 6 juillet 2024, c’était la fête sur les planches de Deauville, en présence de plusieurs figures emblématiques de ce lieu, pour accompagner Philippe Augier, maire de la ville, lors de l’inauguration d’une plaque patrimoniale sur la place Claude Lelouche, le célèbre réalisateur, scénariste, producteur français, invité d’honneur de cette journée, qui restera à jamais dans la mémoire du public.

Cent ans d’histoire et d’amour
Lors de son discours plein d’anecdotes et d’histoires, Philippe Augier, maire de Deauville, rappelait avec beaucoup de fierté et de nostalgie, les noms des célébrités et des personnalités qui ont emprunté les planches, pour une raison ou une autre, contribuant ainsi à la renommée des lieux, que ce soit à travers leur présence, leurs œuvres, ou leurs actions, qu’à travers leur vie et tout l’héritage qu’ils ont laissé, devenant ainsi les meilleurs ambassadeurs de Deauville dans l’hexagone.
Après un hommage particulier et émouvant adressé par Philippe Augier à Claude Lelouche, qui a laissé son empreinte, à travers un de ses meilleurs films tourné sur ces lieux, « un homme et une femme », sorti en 1966, Philippe Augier, Joy Desseigne-Barrière et Alexandre Barrière, les coprésidents du groupe Barrière, ont dévoilé la plaque patrimoniale, sous une avalanche d’applaudissements et de flashes de photographes. Pour finir cette cérémonie, Philippe Augier proposa aux invités d’immortaliser cette célébration par une « photo de famille », posant sur le nouveau #Deauville, installé sur le sable depuis quelques jours seulement.
Le programme de la journée était riche et dense, avec des animations et des activités dignes de la réputation et de la notoriété des Planches : déambulation musicale en dansant le swing et le Lindy-Hop, un studio éphémère, permettant de partager les photos souvenir des visiteurs sur le thème « les planches et vous », et bien d’autres activités tout au long de la journée, et même du week-end.

Les animations
Une animation marquante a attiré la foule, c’est la visite de l’exposition « Les Planches, Deauville : 100 ans d’histoire », affichée sur les portes des cabines le long des planches. Une visite guidée et commentée par Philippe Normand, conseiller culturel de Deauville et des Franciscaines, écrivain et auteur, notamment du dernier livre « Les planches: Deauville – 100 ans d’histoires », qui raconte avec passion l’histoire extraordinaire de Deauville et ses planches.
« Sur les planches de Deauville, il y a des souvenirs personnels : les premiers pas des enfants, la première fois qu’on s’est pris la main, le premier baiser, et tant de choses qui ne sont pas dans un livre. Ce qui me ravit, c’est de savoir qu’au-delà de tous les souvenirs qu’on partage, il y a des milliers et des milliers de souvenirs qui n’appartiennent qu’aux gens qui ont vécu ce bonheur sur les planches. » Expliquait Philippe Normand lors d’une brève interview accordé à Honfleur Infos
Une autre animation, aussi intéressante qu’impressionnante, a attirée la curiosité des visiteurs, c’est « L’expérience immersive ». Une excursion virtuelle entre 1859 et 1924, en remontant le temps sur le front de mer, pour une immersion et une promenade en trois dimension, vivant ainsi les moments marquants qui ont donné cette identité et cette notoriété aux Planches et aux Bains Pompéiens.
« L’expérience immersive », aura lieu dorénavant aux Franciscaines, selon des dates et tarifs à voir sur le site des Franciscaines.
« Ce projet de modalisation du front de mer, est l’aboutissement d’un an de recherches, comme dans une enquête, qui nous a permis de trouver des indices que nous avons regroupé et analysé dans un but de conception et de réalisation, avec les nouvelles technologies en vidéo et en son. Les recherches ont été faites aussi bien à travers des archives publiques que des archives privées, tout un ensemble qui nous a permis de faire une reconstitution basée sur une mine d’information et de documentation, avec l’aide des archives de Mémoire de Deauville, des Franciscaines, en passant par des archives des collectionneurs et des architectes privés« . Explique à Honfleur Infos, Emmanuel Causse, le médiateur culturel aux Franciscaines.
Tous les acteurs qui ont œuvré à la préparation et à la réussite de cet anniversaire centenaire, ont mis au service de l’histoire du patrimoine, leurs connaissances, leurs compétences et leurs savoir-faire, avec beaucoup de passion et de fierté, partagent ainsi les plus beaux souvenirs de ces lieux.
Les Planches et les Bains Pompéiens de Deauville, que le monde entier nous envie, sont aujourd’hui le symbole iconique de la Normandie, ils sont aussi un pont d’histoire entre passé et présent, entre celles et ceux qui ont rendu ces lieux si célèbre, autant que ces lieux ont rendus célèbres celles et ceux qui les ont arpentés.

@Honfleurinfos : Cent ans d’histoire sur les Planches de Deauville : Crédit photo : Léa Badrah
@Honfleurinfos : Le maire de Deauville fête un bel anniversaire.. Crédit photo : Léa Badrah
Article précédentEquemauville : La fin de l’année a été fêtée avec gourmandise à l’école des Rainettes
Article suivantHonfleur : Une double exposition à la galerie Danielle Bourdette-Gorzkowski